From Migration to Development: Lessons Drawn from the Experience of Local Authorities

Description

From Migration to Development: Lessons Drawn from the Experience of Local Authorities

One of the preliminary lessons learned arising from EC-UN JMDI-funded projects is that where local authorities are project partners, they are playing a key role in contributing to the initiatives' success, because of the close relations they have with migrant communities in the North and because their involvement in the South ensures that projects are aligned with local development needs. As this report points out, local authorities? efforts have been most effective where decentralisation has strengthened the role they can play, as in the case of the municipality of Cartaya, in Spain, which has developed a circular migration programme with Morocco to manage seasonal labour migration in the agriculture sector, or in Senegal, where regional development agencies draft development strategies through a participatory approach involving local communities and, crucially, members of the diaspora abroad.

Those focusing on migration and development often overlook the fact that migration flows tend not to be between countries of origin and countries of destination, but between specific regions in sending and host states, with most Tunisians from the Mahdia area, for instance, heading to join fellow citizens in the Sicilian province of Trapani. This report, produced by the consortium of European local authorities funded by the EC-UN JMDI, is therefore a timely preliminary attempt to analyse the key role local authorities play in the field of migration and development.

Please find the condensed version of the report - available in English, French and Italian - here.

You can download the full version here.

De la migration au développement: Les leçons tirées des expériences des autorités locales

L’une des leçons premières qui a été tirée des projets financés par L’ICMD CE-ONU est que, dans les régions où les autorités locales sont partenaires du projet, celles-ci jouent un rôle décisif dans la réussite de l’initiative. Ceci grâce à leurs bonnes relations avec les communautés de migrants au nord et car leur participation au sud garantit que les projets soient en accord avec les besoins locaux de développement. Comme ce rapport le souligne, les efforts des autorités locales ont été les plus efficaces là où la décentralisation a renforcé le rôle qu’elles jouent, comme c’est le cas de Cartaya, en Espagne. Là-bas, un programme de migration circulaire mise en place entre l’Espagne et le Maroc pour gérer les migrations causées par le travail temporaire dans le secteur agricole. Au Sénégal, les agences régionales de développement rédigent des stratégies qui prônent une approche participative entre les communautés locales et particulièrement, les membres de la diaspora à l’étranger.

Ceux qui se concentrent sur la migration et le développement souvent négligent le fait que les flux migratoires n’ont pas tendance à être entre le pays d’origine et de destination, sinon entre les régions de départ et les pays d’accueil, par exemple la majorité des Tunisiens de la région de Mahdia, qui vont rejoindre leurs compatriotes dans la province sicilienne de Trapani. Ce rapport, écrit par le consortium des autorités locales européennes et financé par l’ICMD CE-ONU, est donc une tentative préliminaire qui vient au moment opportun d’analyser le rôle clef que les autorités locales jouent dans le domaine de la migration et le développement.

Vous pouvez trouver la version condensée du rapport - disponible en anglais, français et italien - ici.

La version complète du rapport en englais est téléchargeable ici.

Related countries

Global

English version

Thematic area

Document language

Document type

Number of pages

87 pages

Place / Publisher