L’ICMD au Forum Mondial sur la Migration et le Développement (GFMD)

Oct 22, 2015
JMDI Focus area:
Migration and Local Economic Development
Migration and Local Governance
Country:
Global
Près de 600 représentants de 150 pays et 30 organisations internationales, dont l’ICMD, se sont réunis pour la 8ème édition du Forum Mondial sur la Migration et le Développement et la Réunion au Sommet à Istanbul, en Turquie. Le GFMD 2015 a marqué la septième participation et le soutien actif de l’ICMD à l’évènement, principalement avec l’organisation d’un évènement parallèle intitulé « Explorer le rôle clé des autorités locales dans la promotion de l’agenda international de la migration et du développement ».

Près de 600 représentants de 150 pays et 30 organisations internationales se sont réunis du 12 au 16 octobre 2015 à Istanbul pour la 8ème édition du Forum Mondial sur la Migration et le Développement (GFMD) et la Réunion au Sommet qui s’est tenue sous la Présidence de la Turquie.

Le GFMD rassemble des experts venus de toutes les régions et pays en vue de traiter des problématiques liées à la migration et le développement. Des décideurs politiques de diverses agences gouvernementales y participent, dont des ministères et départements dédiés au Développement, au Travail, aux Affaires Etrangères, à l’Egalité des Genres, à l’Intérieur, à l’Intégration, à l’Immigration et aux Nationaux de l’Etranger. Ce Forum accueille également des universitaires, des ONGs, des syndicats, le secteur privé, des migrants et représentants de la diaspora pour favoriser le dialogue global sur la migration et le développement.

Cette année, le GFMD à Istanbul a été le premier évènement dédié au développement global organisé après le lancement officiel des Objectifs du Développement Durable. L’accent a donc été mis sur la volonté et le besoin de garantir la voix du GFMD, la reconnaissance continue de la migration et de la mesure des indicateurs de l’Agenda 2030 pour le Développement Durable qui sont liés à la migration. En outre, le débat général a été très marqué par la référence à la crise actuelle des réfugiés et au besoin d’étudier les causes profondes à travers le prisme de solutions de développement durable à moyen et long termes. D’autres thématiques transversales ont aussi été débattues pendant les sessions, par exemples les problématiques liées au genre, aux droits de l’homme et au rôle des autorités locales pour engendrer du développement.

Evènement parallèle de l’ICMD pendant les Journées Gouvernementales

Le GFMD 2015 a marqué la septième participation et le soutien actif de l’ICMD à l’évènement. Cette année, l’ICMD, en collaboration avec le KNOMAD et l’UNITAR, a co-organisé un évènement parallèle intitulé « Explorer le rôle clé des autorités locales dans la promotion de l’agenda international de la migration et du développement » afin de promouvoir le rôle clé des autorités locale dans la mise en avant de l’agenda international de la migration et du développement, sur la base de l’expérience des autorités locales et régionales, des autorités nationales et des acteurs internationaux.

Cet évènement, qui s’est tenu pendant les Journées Gouvernementales du GFMD, a fourni l’opportunité de faire le lien entre les niveaux de gouvernement nationaux et locaux autour de la thématique de la migration et du développement en rassemblant des autorités locales et nationales avec des organisations internationales pour mettre en commun leurs bonnes pratiques en termes de migration et de développement au niveau local et pour examiner les possibilités d’appui et de coordination entre tous ces niveaux pour une meilleure gestion de la migration pour le développement local.

Panel des intervenants : de gauche à droite : Secrétaire Imelda M. Nicolas, Commission des Philippins de l’Etranger ; M. Manuel Pleguezuelo Alonso, Directeur-General pour la Participation Publique, Région de Murcie ; M. Badji Nfaly, Directeur, Agence Régionale de Développement, Sedhiou, Sénégal ; Mme Ayse Cihan Sultanoğlu, Assistante Secrétaire Générale des Nations Unies ; Mme Camilla Haegstrom, Chargée de Programme, Direction-Générale pour le Développement et la Coopération, Commission Européenne ;.Mme Jill Helke, Directrice, Coopération Internationale et Partenariats, OIM

 

Pendant la session, des exemples de bonnes pratiques menées par les autorités locales ont été présentés par la région de Murcie, en Espagne, et Sedhiou, au Sénégal. La Commission nationale des Philippins de l’Etrangers à partager, sur la base du cas des Philippines, son expérience et ce qu’elle considère être les éléments cruciaux à l’intégration de la migration dans la planification du développement national et local. Les acteurs internationaux ont ensuite pris la parole, notamment la Commission Européenne, l’Agence Suisse pour le Développement et la Coopération, et l’Organisation Internationale pour la Migration afin de faire part de leurs actions en soutien aux autorités locales et régionales afin de leur permettre de s’épanouir en tant qu’acteurs du développement.

Mme Bettina Etter, Chargée de Programme, Coopération Suisse pour le Développement

Le principal résultat tiré de cet évènement a été un consensus général sur le fait que la gestion de la migration pour le développement est clairement déjà prise en charge sur le terrain au niveau local et de façons différentes et innovantes. Pourtant, il reste encore beaucoup à faire afin de garantir aux autorités locales et régionales l’espace, les ressources, les compétences et les capacités nécessaires pour pleinement s’épanouir dans ce rôle. Il y ainsi eu consensus général sur le fait que les gouvernements nationaux, la société civile et la communauté internationale doivent œuvrer pour s’assurer que les autorités locales aient voix à l’agenda international sur la migration et le développement, et particulièrement dans la planification de la mise en œuvre des nouveaux Objectifs du Développement Durable et de l’Agenda Addis Abeba pour l’Action sur le financement du développement. En outre, ces mêmes acteurs ont un rôle crucial pour assurer le partage de la riche connaissance et expérience des autorités locales avec d’autres acteurs locaux, ainsi que dans le contexte de dialogues et programmes nationaux et internationaux autour de la migration et du développement. Cela signifie accorder plus de place et d’interaction lors d’évènements et dialogues mondiaux tels que le GFMD en faveur duquel l’ICMD s’engage à continuer d’œuvrer, comme élément clé de son action de promotion de la dimension locale de la migration et du développement.

Promotion