Stratégie institutionnelle de l’OIM en matière de migration et de développement durable

La Stratégie institutionnelle de l’OIM en matière de migration et de développement durable présente une approche associant l’ensemble de l’Organisation afin d’intégrer de manière approfondie la migration et le développement dans la formulation de politiques et de programmes au sein de l’OIM. Elle reconnaît que, lorsqu’elle est bien gérée, la migration peut être tout à la fois une stratégie de développement et un résultat de développement.

Cette stratégie est la contribution directe de l’OIM à la décennie d’action pour accélérer les progrès en vue de la réalisation des objectifs de développement durable. Elle renforce la cohérence des activités de l’OIM et leurs effets sur le développement, et permet à l’Organisation de concevoir et de mettre en œuvre ses interventions selon une approche holistique, ainsi que le préconise sa Vision stratégique. Elle appuie la participation active de l’OIM au système des Nations Unies pour le développement, et repose sur l’établissement de partenariats plus solides au sein du système des Nations Unies et au-delà.

La Stratégie est disponible en français, anglais et espagnol. Pour en savoir plus sur cette Stratégie ou sur les activités de l’OIM en matière de migration et de développement durable, veuillez contacter l’Unité Migration et développement durable à l’adresse migration4development@iom.int.

Table of contents: 

I. Moment propice
II. Couple migration et développement durable
III. Approche de l’OIM
IV. Comment nous procéderons
V. Perspectives d’avenir

Français

SDGs

Éradiquer la pauvreté dans toutes ses formes

Français

Renforcement des effets de la migration en matière de réduction de la pauvreté. Grâce au transfert de connaissances et de compétences, aux envois de fonds et à d’autres éléments, la migration peut être un outil majeur de réduction de la pauvreté pour les migrants et leur famille, et apporter d’importantes contributions aux efforts de développement, tant dans les pays d’origine que dans les pays de destination.

Intégration des migrants dans la couverture sociale et les politiques liées à ce domaine. De manière générale, le niveau de couverture sociale pour les migrants est faible. Il est nécessaire de s’assurer que les migrants sont à la fois admissibles pour bénéficier des mécanismes de protection sociale et qu’ils y sont effectivement intégrés, et qu’ils ne sont pas soumis à une discrimination en raison de leur sexe, de leur âge ou de leur statut migratoire, entre autres facteurs. 

Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Français

Intégration des migrants dans la couverture de santé. Les ODD appellent à une couverture de santé universelle ; il est important d’assurer une intégration proactive des migrants dans les régimes de couverture et de garantir la continuité de services de qualité tout au long du cycle migratoire.

Intégration des migrants dans l’ensemble des cibles liées à la santé. Dans certains contextes, les migrants sont confrontés à des vulnérabilités disproportionnées en matière de santé. Par exemple, étant donné que les femmes et les filles migrantes n’ont souvent pas accès à des soins de santé sexuelle et reproductive, à des informations et à une éducation, cela a souvent des incidences négatives pour elles. Certains migrants pourraient être vulnérables face aux maladies infectieuses telles que la tuberculose, le VIH/sida, le paludisme et d’autres, en raison de mauvaises conditions d’hygiène, de nutrition et de vie, d’un manque d’accès à des soins de santé et d’une exposition accrue à d’autres facteurs de risques. D’autres pourraient être davantage exposés à des maladies non transmissibles et à des problèmes de santé mentale. Par conséquent, il est important d’assurer une intégration proactive des migrants dans la mise en œuvre des diverses cibles liées à la santé.

Amélioration de la répartition de la main-d’œuvre mondiale dans le secteur de la santé. La migration des travailleurs de santé a des impacts sur les systèmes de santé dans différents pays, et les ODD appellent à une amélioration de la gestion du développement et du déploiement des ressources humaines dans le secteur de la santé. La mise en œuvre de politiques bien élaborées sur les compétences, y compris des codes de recrutement éthique tels que le code déontologique de recrutement de personnel médical prévu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), permettrait de remédier aux pénuries de travailleurs de santé.

Parvenir à l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

Français

Lutte contre la traite et l’exploitation des femmes et des enfants. Ceci permettrait aux acteurs de se focaliser sur certains types de traite des personnes auxquels les femmes, les filles et les garçons pourraient être particulièrement exposés, tels que la traite des personnes à des fins d’exploitation sexuelle, le mariage forcé ou la traite des enfants pour les forcer à mendier.

Protection et autonomisation des travailleurs domestiques migrants. Ceci permettrait d’éradiquer les abus, l’exploitation et la violence à l’égard des travailleurs domestiques migrants. La plupart des travailleurs domestiques migrants sont des femmes et des adolescentes. Travaillant dans un secteur qui est largement informel et non réglementé, ils sont exposés à des risques accrus d’exploitation et de violations des droits au travail et de leurs droits humains, ainsi que de violence sexuelle et fondée sur le genre.

Adoption d’une approche sensible au genre dans la gouvernance des migrations. La prise en compte des cibles liées au genre dans le cadre des ODD peut aider à promouvoir une migration sûre pour les femmes, en identifiant les besoins spécifiques des femmes migrantes, et encourager la migration en tant que moyen d’autonomisation des femmes. En outre, la lutte contre les inégalités entre les sexes pourrait aider à réduire les vecteurs sexospécifiques de la migration tels que la violence fondée sur le genre ou certaines pratiques discriminatoires, dont les mutilations génitales féminines, ainsi que les difficultés socioéconomiques sexospécifiques telles que la discrimination.

Garantir l'accès de tous à l'eau et à l'assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

Français

Amélioration de l’accès à de l’eau propre et à l’assainissement pour tous. Les pénuries en eau et les problèmes associés pourraient influencer certains facteurs tels que l’emploi, la disponibilité des aliments et les niveaux de vie, qui eux-mêmes peuvent devenir des vecteurs de la migration pour certaines personnes. De plus, il est important de veiller à ce que les efforts visant à améliorer l’accès à de l’eau propre et à l’assainissement assurent une prise en compte inclusive des besoins des migrants, d’autant plus que ceux-ci se heurtent souvent à des barrières spécifiques en matière d’accès, par exemple à des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH).

Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

Français

Protection des droits des travailleurs migrants et promotion d’emplois décents. Ceci aiderait les travailleurs migrants à surmonter divers défis courants, y compris ceux liés aux conditions de travail, aux salaires, à la protection sociale, à la sécurité sur le lieu de travail, à l’accès aux soins de santé et au statut migratoire. En renforçant les pratiques de recrutement éthiques et en aidant à éliminer les frais de recrutement, ceci contribuerait à la lutte contre la traite des personnes, la servitude pour dette et le travail forcé.

Lutte contre le travail forcé, la traite des personnes à des fins de travail forcé, le travail des enfants et tout autre type d’exploitation par le travail. Ceci peut aider à renforcer la protection des personnes exploitées et victimes de la traite des personnes, à prévenir ces crimes, à en poursuivre les auteurs et à obtenir réparation, ainsi qu’à promouvoir un dialogue et une coopération dans la lutte contre la traite des personnes et dans les activités de collecte et d’analyse des données sur la traite des personnes, entre autres bénéfices.

Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l'innovation

Français

Soutien d’emplois décents par le biais du développement d’infrastructures. Ceci peut aider à réduire le chômage en tant que facteur déterminant potentiel de la migration.

Garantie d’infrastructures abordables et équitables pour tous les migrants. Les migrants peuvent parfois être désavantagés en matière d’accès aux transports, à l’énergie et à d’autres types d’infrastructures, et devraient faire l’objet d’une intégration proactive dans les efforts visant à améliorer l’accès aux infrastructures. Cette démarche comprend également l’accès à des services financiers pour les migrants et les entreprises de migrants.

Réduire les inégalités dans les pays et d'un pays à l'autre

Français

Facilitation d’une migration et d’une mobilité ordonnées, sûres et responsables, et promotion de la mise en œuvre de politiques sur la migration qui sont planifiées et bien gérées. Ceci contribuerait à assurer une gouvernance des migrations au profit de tous. La cible 10.7 reconnaît qu’une gouvernance efficace des migrations est essentielle pour faciliter une migration plus sûre, plus ordonnée et plus régulière. Il s’agit notamment de promouvoir une migration régulière qui respecte les droits de tous les migrants et de tirer parti de l’impact positif de la migration sur le développement, pour les migrants eux-mêmes ainsi que pour toutes les communautés et tous les pays.

Réduction des coûts des transactions d’envois de fonds. Ceci permettrait de renforcer les impacts positifs des envois de fonds, au profit des migrants ainsi que de leurs familles et communautés. Les coûts des transferts peuvent être élevés, exerçant une pression sur les migrants, les décourageant d’envoyer des fonds par le biais de canaux formels et entravant le potentiel de développement des fonds envoyés. La résolution de ce problème implique souvent une hausse de la concurrence et de la transparence sur le marché des transferts, ce qui aide les migrants à prendre des décisions éclairées.

Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

Français

Promouvoir l’instauration de villes inclusives pour les migrants. Souvent, les migrants constituent des populations qui sont particulièrement vulnérables dans les villes. Ils peuvent disposer de connaissances limitées sur les contextes locaux et/ou subir des formes de discrimination multiples et interdépendantes, ce qui réduit leurs capacités à accéder aux ressources et aux opportunités telles qu’un logement, un emploi et des services de base. L’inclusion proactive des migrants dans l’ensemble des cibles liées aux villes telles que celle portant sur des logements abordables serait bénéfique pour les migrants. En outre, les ODD promeuvent une approche participative et inclusive en matière de planification et de gestion des villes, qui pourrait comprendre la participation des migrants.

Intégration des migrants dans les initiatives de réduction et de gestion des risques de catastrophes dans les zones urbaines. Les migrants sont souvent plus vulnérables face aux catastrophes dans les zones urbaines. Par exemple, du fait que les établissements humains informels dans les zones périurbaines des pays moins développés sont souvent exposés à des dangers, les migrants figurer parmi ceux qui sont les premiers à être touchés et les plus gravement affectés en cas de catastrophe, et être moins résilients dans ces situations. Les ODD appellent à une réduction des décès ainsi qu’à une atténuation des incidences négatives des catastrophes, et les migrants doivent faire l’objet d’une intégration proactive dans les mécanismes visant à y remédier.

Établir des modes de consommation et de production durables

Français

Amélioration des tendances en matière de pratiques durables de production et de consommation pour tous. Des pratiques non durables peuvent avoir des incidences négatives sur l’environnement et constituer l’un des facteurs déterminants de la migration pour certaines personnes.

Prendre d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

Français

Intégration des migrants dans la réduction et la gestion des risques de catastrophes dans tous les contextes. Lors de catastrophes, les migrants sont souvent confrontés à des risques accrus ; par exemple, ils sont souvent particulièrement exposés aux dangers naturels tels que les glissements de terrain et les inondations. Par conséquent, les besoins et les vulnérabilités spécifiques des migrants doivent être pris en compte dans la programmation des activités de prévention, de préparation et de résilience face aux catastrophes, y compris dans les interventions d’urgence et les systèmes d’alerte précoce.

Intégration de la migration en tant que composante intégrale de toutes les politiques et les pratiques de lutte contre les changements climatiques. La migration, la dégradation de l’environnement et les changements climatiques sont étroitement liés. On observe de nombreuses interactions entre ces domaines, et l’intégration des aspects de la migration dans la lutte contre les changements climatiques en vertu des ODD peut notamment aider à minimiser la migration forcée découlant des changements environnementaux et climatiques par la mise en place de mécanismes d’adaptation à l’échelle locale, dans la mesure du possible, et faciliter une migration sûre en tant que stratégie potentielle d’adaptation aux effets des changements climatiques, selon les besoins.

Intégration de la migration et des migrants dans l’éducation et les activités de sensibilisation sur les changements climatiques. Cette intégration permettra de renforcer la sensibilisation du public concernant les dimensions de mobilité des changements climatiques. Étant donné que les migrants sont souvent davantage exposés aux risques de dangers climatiques, leur intégration dans les campagnes permettrait de les informer sur les risques auxquels les changements climatiques peuvent les exposer et sur la manière de réduire leur vulnérabilité face à ces risques.

Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable

Français

La lutte contre la dégradation des écosystèmes marins et côtiers peut aider à surmonter les problèmes dus aux déplacements forcés et à la migration. De manière spécifique, l’amélioration et la diversification des moyens de subsistance des communautés qui dépendent des ressources marines peuvent contribuer à résoudre les problèmes en tant que moteur potentiel de la migration.

Mise à profit des migrants en vue de renforcer la durabilité des écosystèmes marins et côtiers. Les migrants offrent d’importantes possibilités dans ce domaine, au travers des investissements de la diaspora et de l’introduction des connaissances, des compétences et des technologies nécessaires dans les communautés.

Préserver, restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, inverser le processus de dégradation des sols, mettre fin à l'appauvrissement de la biodiversité

Français

Réduction des déplacements ou de la migration découlant de la désertification et de la dégradation des terres. La lutte contre l’utilisation non durable des écosystèmes terrestres, la désertification, la dégradation des terres et la perte de la biodiversité peut contribuer à gérer les effets néfastes des changements climatiques, ce qui peut également aider à traiter les facteurs déterminants potentiels de la migration. Par exemple, les problèmes de désertification et de dégradation des terres peuvent être associés à une perte de moyens de subsistance, et la migration peut constituer une stratégie d’adaptation face à ces problèmes et à d’autres effets néfastes des changements climatiques.

Hausse des investissements des migrants et de la diaspora dans les initiatives visant à réduire la désertification et la dégradation des terres. Les migrants peuvent aider à améliorer les problèmes de désertification et de dégradation des terres, notamment par le biais d’investissements et de transferts de connaissances et de compétences.