Étude de Cas: Éthiopie

Introduction

Dans le cadre du même projet "Tenir Compte de la Question des Migrations dans les Plans Nationaux de Développement :
Assurer la Cohérence des Politiques et la Réalisation des Objectifs de Développement Durable aux Niveaux National et Mondial" que Ghana, un processus a démarré en Éthiopie pour intégrer la migration dans les politiques nationales de développement en 2018. L'objectif était que les partenaires gouvernementaux renforcent leurs capacités à mettre en œuvre des politiques cohérentes en matière de migration et de développement en Éthiopie, dans le contexte de l'Agenda 2030.

Méthodologie

  1. Sensibilisation et renforcement des capacités sur la migration et les ODD : Tenue de sessions pour sensibiliser à la migration dans les ODD et renforcer les capacités des parties prenantes gouvernementales à prendre des mesures.
  2. Mise en place d'un organe dédié à la migration et aux ODD: Mise en place d'un organe inter-agences pour gérer le processus de migration et d'ODD.
  3. Activités à décider: Sur la base des priorités en matière de migration et de développement identifiées par l'organe ci-dessus, un certain nombre d'interventions seront élaborées et mises en œuvre.

Sensibilisation et Renforcement des Capacités

Pour la première étape du projet, une formation conjointe de sensibilisation et de renforcement des capacités a été organisée en février 2018. Celle-ci s'adressait aux parties prenantes gouvernementales de différents ministères et a été réalisée en étroite collaboration avec le Secrétariat du Groupe de Travail National sur la Lutte contre la Traite et le Trafic des Êtres Humains relevant du bureau du procureur général. Les ministères représentés comprenaient l'Agence centrale des statistiques (CSA), le ministère du Travail et des Affaires sociales (MoLSA), le ministère des Opportunités de création d'emplois urbains fédéraux et de la Sécurité alimentaire, et d'autres encore.

Les objectifs de la formation étaient de présenter aux parties prenantes la migration dans les ODD, de les sensibiliser au concept d'intégration de la migration et de renforcer leur capacité à concevoir des moyens concrets d'intégrer la migration. La formation a également été réalisée pour aider à déterminer la nature et la composition du groupe de travail qui dirigera le reste du processus migration-ODD.

Les participants ont été initiés aux différents points d'entrée de la migration dans les ODD, notamment lorsque les cibles incluaient explicitement la migration, ainsi que lorsque la migration était un thème transversal dans les objectifs. Les participants ont exploré les liens entre la migration et différents secteurs, et les ont discutés dans le contexte des questions de migration et de développement en Éthiopie. La formation a présenté aux participants plusieurs méthodes permettant d'intégrer la migration dans la planification du développement national. Ensuite, les participants ont réfléchi à la manière de concevoir des interventions en matière de migration liées aux cibles des ODD sélectionnées dans leurs secteurs respectifs. Pour ce faire, ils ont d'abord identifié les lois, les politiques et les cadres existants pertinents et, sur la base de ces cadres, ont discuté des interventions possibles. 

Mise en Place Institutionnelle

Un secrétariat interministériel existant du Groupe de Travail National sur la Lutte contre la Traite et le Trafic des Êtres Humains a contribué à diriger les premières étapes du projet, étant donné son implication dans les questions liées à la migration en Éthiopie. Cependant, la prochaine étape après la tenue de la formation est d'établir formellement une mise en place institutionnelle pour mener le reste du processus de migration-ODD en avant.

Pour établir la structure de direction et de coordination du futur processus, des consultations ont été menées avec différents ministères. L'objectif était, dans la mesure du possible, de s'appuyer sur les structures de gouvernance des migrations et les mécanismes de coordination existants au lieu d'en créer de nouveaux. Les discussions ont porté sur la manière d'adapter le Groupe de Travail National sur la Lutte contre la Traite et le Trafic des Êtres Humains et d'élargir son champ d'action afin qu'elle puisse diriger le processus de migration lié aux ODD. Par exemple, le secrétariat du Groupe de Travail pourrait diriger et coordonner le processus en collaboration avec un ministère. En juillet 2018, le processus visant à établir la marche à suivre est en cours.

Une fois que la mise en place institutionnelle sera décidée, plusieurs activités seront entreprises, notamment l'élaboration d'un rapport national concernant les objectifs migration-ODD, la suggestion et la réalisation d'étapes d'intégration, et l'aide au suivi des progrès réalisés sur les cibles des ODD liés à la migration.

Conclusion

Le projet a réussi à sensibiliser aux concepts et pratiques autour de la migration dans les ODD, et à renforcer les capacités des parties prenantes nationales pour les faire progresser. De plus, comme les activités menées jusqu'à présent ont inclus différents ministères, les chances de parvenir à une cohérence politique en matière de migration ont été considérablement renforcées. Dans le cadre du projet, une fois la mise en place institutionnelle finalisée, un certain nombre d'initiatives d'intégration seront mises en œuvre.