Journée internationale des envois de fonds à la famille 2022 : Reprise et résilience par l'inclusion

Related Sustainable Development Goals and Global Compact for Migration Objectives

Image
SDG 1 FR
Image
SDG 2 : Faim Zéro
Image
ODD 3 : Bonne Santé et Bien-être
Image
ODD 4
Image
SDG 5
Image
ODD 8
Image
ODD 10
Image
ODD 17
Show all
Image
GCM 06 FR
Image
GCM 07 FR
Image
GCM 08 FR
Image
GCM 19 FR
Image
GCM 20 FR
Image
GCM 23 FR
Show all
Imagen

Le 16 juin, est célébrée la Journée internationale des envois de fonds à la famille (IDFR), une journée qui reconnaît le rôle que des millions de migrants jouent grâce à leurs envois de fonds dans un contexte d'insécurité économique, de catastrophes naturelles et climatiques, et de pandémie mondiale. 

Les contributions économiques qu’apportent les migrants à leur pays d'origine sous forme d'envois de fonds sont bien connues. Les dernières données de la Banque mondiale montrent qu'ils n’ont cessé de croître l'an dernier et qu'ils constituent le flux financier international le plus important pour de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire.   

Pendant la pandémie de COVID-19, les envois de fonds sont restés stables et ont même augmenté grâce à l'inventivité et à la résilience des migrants, constituant ainsi une bouée de sauvetage cruciale pour les familles et les communautés restées au pays. En 2021, les envois de fonds ont atteint 605 milliards de dollars, transférés vers des pays à revenu faible ou intermédiaire (Banque mondiale, 2022). 

S'ils sont soutenus de la bonne manière, les envois de fonds peuvent également être un tremplin pour l'investissement et le développement au niveau local. Nous devons garder à l'esprit l'engagement du « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » à protéger les envois de fonds en tant que source privée de capitaux, et ces capitaux privés peuvent être convertis en investissements privés. 

A l'occasion de l'IDFR 2022, l'OIM se joint au système des Nations Unies pour appeler les gouvernements, le secteur privé, les organisations de développement et la société civile à promouvoir des solutions numériques et financières pour les envois de fonds qui favorisent une plus grande résilience et inclusion sociale et économique.