Bangladesh - la Migration au Service du Développement Durable


Que faisons-nous au Bangladesh ?

8 millions de migrants bangladais vivent à l'étranger et envoient des fonds qui représentent 6% du PIB du Bangladesh. La plupart des travailleurs migrants du Bangladesh ont tendance à migrer vers la région du Golfe, où ils sont souvent confrontés à de faibles salaires, à des frais de recrutement élevés, à la discrimination ou à l'exploitation. Le Bangladesh accueille également 900 000 réfugiés, dont la plupart sont des Rohingyas fuyant le Myanmar. La gestion de ces flux migratoires est cruciale pour relever les défis du développement durable du Bangladesh, notamment les niveaux élevés de chômage des jeunes et les impacts du changement climatique.

Image
Image of Rohingya Cash for work participants waiting for payments.

Dans ce contexte, le Programme est en train de développer une stratégie de la diaspora, pour favoriser l'engagement de la diaspora dans le développement durable du Bangladesh. Cette stratégie est une priorité pour le gouvernement et s'appuie sur des études antérieures sur l'engagement de la diaspora au Bangladesh. Une stratégie pangouvernementale et pansociétale de la diaspora peut promouvoir les contributions économiques et sociales de la diaspora aux communautés locales du Bangladesh. Grâce à l'assistance technique des experts de la diaspora, ainsi qu'à l'échange de connaissances avec les 10 autres pays du programme, le gouvernement pourra identifier les bonnes pratiques et contourner les défis potentiels, en veillant à ce que cette stratégie soit bien conçue, mise en œuvre et suivie. 

Parallèlement au développement de la stratégie de la diaspora, le programme sensibilise également le gouvernement et les agences de l'ONU aux liens entre la migration et le développement durable. Cela s'appuie sur les résultats d'un projet pilote inter-agences dans le cadre de l'Initiative de Financement Initial PNUD-OIM COVID-19. Tout en recueillant des données sur la vulnérabilité socio-économique et les déplacements causés par les risques naturels et la pandémie de COVID-19, le projet pilote a permis de tirer des enseignements et d'améliorer la coopération et la coordination entre les agences des Nations Unies. La sensibilisation à ce projet innovant soutiendra l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes concernant la mobilité et ses conséquences sur le développement. Le Programme présentera ce projet dans ses formations pour le Caucus parlementaire sur la migration et le développement et les agences de l'ONU au Bangladesh, sur le Pacte Mondial sur les Migrations et le Programme 2030. Les efforts en cours du Programme ont, par exemple, permis d'intégrer les considérations relatives à la migration dans le 8ème Plan Quinquennal du Bangladesh sur le développement durable et s'efforceront d'intégrer la migration dans le prochain cadre de Coopération pour le Développement Durable de l'ONU.

Afin de tirer parti de ces succès, le Bangladesh partage également ses expériences et renforce les capacités des 10 autres pays du Programme mondial. Le gouvernement et les Agences de l'ONU participent à des formations et à des activités d'échange de connaissances, comme notre groupe d'échange entre pairs sur l'engagement des diasporas. Le Programme soutient ensuite le gouvernement pour qu'il mette davantage en avant ses succès dans des forums régionaux et mondiaux tels que le Forum mondial sur la migration et le développement.

Pour plus d'informations, contactez :